dimanche 25 octobre 2009

L'histoire dont vous êtes les héros.

Bonjour bonjour, mes chers petits amis !

J'ai décidé de vous mettre à contribution (une fois n'est pas coutume). En gros, je manque un peu d'inspiration en ce moment, et je vais bassement me servir de vous pour booster un peu ma créativité. Je sens déjà ceux qui vont me sortir que j'ai deux nouvelles et une histoire en cours d'écriture, mais je vous rassurerai en vous affirmant que toutes verront un achèvement dans un futur proche.

Le principe est simple. Je vous demande simplement de répondre à ce billet. Les réactions de chacun conditionneront l'écriture d'une nouvelle dont vous serez les principaux auteurs. Je n'en serai finalement que la main rédactrice.
  • Le premier décidera du genre (S.F., Fantastique, Aventure, Horreur... Le choix est vaste)
  • Le deuxième proposera un thème central qu'il me faudra aborder (l'amitié, la folie, la trahison, la vengeance,... Soyez originaux, soyez fous !)
  • Le troisième choisira le lieu où se déroulera la nouvelle
  • Le quatrième créera un épisode, un événement particulièrement important à incorporer au récit
  • Le cinquième décidera de la temporalité (date initiale/Durée du récit)
À partir du sixième, vous pourrez toujours me soumettre des demandes, mais je ne promets pas de les prendre en compte. Je m'efforcerai d'incorporer d'une manière ou d'une autre les intervenants à la nouvelle. Après tout, plus on est de fous...
Avec ces éléments, je tenterai de vous créer une histoire cohérente.

L'expérience semble audacieuse, et sans doute même périlleuse (pour ne pas dire prétentieuse...), mais elle me tente. J'espère qu'elle sera concluante. Si vous aussi, n'hésitez pas à réagir. Je m'attends à de l'absurde, je m'attends à des larmes, je m'attends à ce que vous vous surpassiez.
Je dois vous avouer que je réfrène l'angoisse instinctive de penser que vous pourriez ne pas être suffisamment nombreux à réagir.

Sur ce, c'est à vous !

12 commentaires:

camillebd a dit…

1st ! ^^

Alors, le genre.... je dirais horreur. Bonne chance :)

Vodka caramel a dit…

Moi, je propose de parler d'amour impossible et de luxure

Alexcouter a dit…

2 eme !

Dédicace a un gars : Le sexe

Manoz a dit…

3ème

L'histoire se passerait dans les bas quartiers de New York.

Vodka caramel a dit…

@Alexcouter c'est moi 2e, je t'ai grillé :)

Marion a dit…

Bon alors j'ai pas vraiment d'idée intéressante en ce qui concerne "un évènement particulier" sorry

Par contre si l'histoire doit se passer dans les bas quartiers de New York, moi je propose les 80s pour la date (pour le bon son)

Potemkin a dit…

Et bien ! Je suis ravi de voir que déjà tant de personnes ont commenté !
Je résume donc pour le moment : nous avons un récit d'horreur, dont le thème sera la luxure autour d'un amour impossible (donc Alexcouter peut se rassurer, nous ne sommes pas loin du sexe), qui se tiendra dans les bas quartiers de NYC, durant les années 80. il reste encore un événement marquant, et je commence à écrire ! Dès le moment où nous aurons cela, je me laisse une semaine pour vous pondre une histoire cohérente.

Les' a dit…

évènement marquant?

*réfléchis*

*très fort*

*en plissant les yeux*

et non rien... sorry...

"le black out"

twice a dit…

Pour l'événement marquant, disons que le nouveau président élu est noir?

Potemkin a dit…

@ Les' : Mais le "black out" était en 1977...

@Twice : Je pensais plus à un événement qui intervient directement dans la trame narrative, mais bon... Pourquoi pas !

mortauxcons a dit…

Les', sans le vouloir ou s'en rendre compte, t'a donné un évènement qui doit apparaître dans le récit: black out!

ça colle pas mal au thème et au genre d'ailleurs!!

bon, je ne sais pas si j'arrive pas un peu après la bataille, mais au cas où tu étais bloqué, peut-être que ça va te relancer.

D'ailleurs, bonne idée de demander aux lecteurs de donner des mots clefs. (même si les 80's, c'est le mal)

Potemkin a dit…

Oui, oui, j'ai bien vu, Effectivement, je me suis repenché dessus ce matin, et j'ai trouvé que le black out, surtout pour un genre horreur, est très bon comme événement. Il faut que je recommence à l'écrire, j'ai honte...

Vous étiez au moins...